Les différentes méthodes de saponification

Temps de lecture : 5 min
.

Que vous fabriquiez vos propres savons solides ou que vous en consommiez, vous avez surement déjà entendu parler de saponification. 

Mais finalement, qu’est-ce que c’est ?

En fait, il s’agit simplement du terme technique désignant le processus chimique de fabrication du savon.

C’est la rencontre entre des huiles, comme des huiles végétales, et de la soude caustique. Celle-ci va transformer les huiles en savon et en glycérine. 

Finalement, si l’on veut vulgariser la fabrication du savon, on peut dire que ce sont des huiles et de l’eau transformées par de la soude, et que cette transformation, c’est la saponification.

Plusieurs méthodes de saponification existent, la saponification à chaud et la saponification à froid.

 

La méthode de saponification à chaud

Cette méthode de saponification est la plus utilisée par les industriels, elle consiste à faire chauffer les huiles avec une grande quantité de soude caustique. Cela permet de transformer les corps gras en savon. L’idée, c'est de faire chauffer cette préparation plusieurs heures voir des jours entiers jusqu’à obtenir une pâte à savon.

Avec la méthode de saponification à chaud, la quantité de soude est très grande et permet de transformer toutes les matières grasses en savon. Cependant, il reste encore beaucoup de soude une fois que les huiles sont transformées en savon. Il faut donc rincer à l’eau la préparation afin d’enlever tout le superflu de soude non utilisé dans le procédé chimique. 

Une fois la préparation rincée, la pâte est coulée et doit sécher pendant 24h. Les savons peuvent être utilisés juste après.

Vous comprendrez pourquoi les industriels aiment cette technique. Eh oui, elle permet de fabriquer des grandes quantités de savons utilisables rapidement après fabrication ! Sachez alors que si vous achetez des savons industriels pour votre salle de bain, ils seront très probablement fabriqués grâce à la réaction de saponification à chaud.

Sauf que le problème de cette technique, c'est la température (entre autres) !

En effet, la chaleur ôte les propriétés des huiles. Ce qui rend les savons agressifs pour la peau.

En plus, cette méthode consomme beaucoup d’eau et d’énergie.

Ajoutons également que les industriels, dans le but de toujours réduire le coût de fabrication, utilisent des corps gras peu onéreux comme l’huile de palme.

Le savon d’Alep et le savon de Marseille sont fabriqués avec la méthode de saponification à chaud. 

 

La méthode de saponification à froid

Passons maintenant à la saponification à froid ou SAF.

Le procédé est le même : une réaction chimique entre un corps gras et de la soude. Sauf qu’ici on n'utilise pas de chaleur. En effet, la réaction se fait à température ambiante.

Il s’agit d’une réaction chimique totale, c'est-à-dire qu’un des deux éléments va disparaitre à la fin de la réaction. Avec le SAF, toute la soude aura donc disparu naturellement (sans besoin de rincer) à la fin.

Cette méthode permet de fabriquer des savons riches en glycérine, ce qui est très doux pour la peau. La SAF permet également de garder toutes les propriétés des huiles, cela permet de fabriquer des savons surgras.

Contrairement à la saponification à chaud, une fois la réaction terminée, on ne peut pas utiliser les savons directement. En effet, il est nécessaire d’attendre minimum 4 semaines pour laisser le temps à la saponification de se faire totalement, mais aussi permettre aux savons de sécher. Ce temps de séchage est appelé la “cure”.

À savoir qu’un savon, saponifié à froid, est 100% biodégradable et ne pollue pas, ni l’eau, ni la terre (car rappelons-le, toute la soude disparait).

 

 

Alors finalement on pourrait fabriquer ses savons à la maison ?

 

Chacun pourrait fabriquer son propre savon à la maison, que ce soit avec la méthode de saponification à chaud ou à froid. Cependant, cela requiert beaucoup de technique et de bonnes connaissances en chimie. Connaitre la bonne dose de soude est primordial pour réussir la saponification. De plus, la quantité de soude n’est pas la même selon les différentes huiles utilisées. 

Rappelons aussi que la soude, qui est le réactif qui permet la transformation des huiles en savon et en glycérine, est très corrosive, c'est-à-dire qu’elle peut détruire chimiquement les tissus corporels exposés.

Alors oui, tout le monde pourrait fabriquer ses savons à la maison, mais ce ne sera pas sans quelques difficultés, surtout si on est débutant.

Partager l'article sur :

Logo de Facebook
Logo de Pinterest
Logo de Linked In

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.